Alors je fume un cigare en buvant d’la Finkbraü

 

 

La musique de contrebande est une musique issue de vinyles que l’on accélère, que l’on ralentit ou que l’on passe en arrière.

Elle est destinée à des mélomanes qui ne se contentent pas d’écouter sagement un vinyle à la bonne vitesse et qui se prêtent à rêver de disques qui les auraient fait parfois plus vibrer que la version originale, de recréer une nouvelle vision, de revister la culture temporelle, la création et la temporalité ainsi que la mesure de chaque chose.

Nous ne sommes jamais fixés…Et cette exploration me permet de donner a voir d’autres facettes, d’autres interpretations, d’autres éventualités que l’artiste aurait pu avoir.

Beaucoup d’ironie, d’humour…beaucoup de remise en question temporelle et personnelle..de ce que les labels de musique fixent et que regrette parfois l’individu confronté à son évolution propre.

Il s’agit avant tout de l’expression de mon regard sur la musique. C’est une démarche systématique de son appropriation, même si cela reste une musique de l’instant onirique décalé non catégorique…Elle est une démarche de la transformation notamment par des voies moins catégoriques que la restitution formelle et exacte.

Voici une partie de ces disques qui n’existent pas réellement et que je crée sous le nom décalé de : « Alors je fume un cigare en buvant d’la Finkbrau « 

 

Vous retrouverez  Franck Zappa à l’envers (la deuxième de l’album est…étrange)

ainsi que les Souxsie and the Banshees toujours à l’envers

dont je me sers pour certaines de mes vidéos que je ne publie pas pour l’instant.

Vous trouverez aussi beaucoup d’Iggy Pop en accéleré ainsi que du Sonic Youth, ou encore du Alice Cooper voire les Pink Floyd qui fut mon tout premier imaginé en 1989.

C’est avant tout une manière de dénoncer le fait que nous sommes aussi créateurs en notre fort intérieur…Et que parfois, la communion n’existera jamais entre le musicien et l’auditeur..C’est une manière d’aimer le son, un tribute, une réinterpration avant tout…un hommage…même si souvent cela est mal perçue par les lois.

On pourrait d’ailleurs se demander ce qu’est le droit d’auteur entre le tribute et mon processus..mais c’est une autre question.

Pour en découvrir plus…

 

Le reste est sur bandcamp. Bon voyage!